Nokia – Microsoft : Leur alliance pose des problèmes de concurrence importants !

Nokia – Microsoft : Leur alliance pose des problèmes de concurrence importants ! Microsoft Nokia
Multimédia par 0

Lorsque les concurrents d’un marché forment une alliance, les consommateurs ont du soucis à se faire. En effet, ces alliances ont souvent de nombreuses conséquences pour les consommateurs, notamment au niveau du prix. On se souvient tous de l’entente illicite de nos opérateurs mobiles qui avait eu pour effet un alignement des prix, des prix élevés, au détriment des consommateurs. Alors, doit-on s’inquiéter de l’alliance entre Nokia et Microsoft ? Quelles sont les raisons de cette alliance ?

Pour le moment, Nokia et Microsoft invoque une alliance pour faire face à la guerre des brevets déclenchée par Apple. Et pour cause, Apple a de nombreuses entreprises dans le viseur, ces derniers temps : HTC, Samsung, Google, etc. Toutefois, cette alliance pourrait  aussi malheureusement avoir des conséquences indirectes sur les consommateurs, potentiellement elle pourrait leur coûter des millions de dollars. Comment ? Avec une augmentation des prix de leurs smartphones.

Nokia – Microsoft : Leur alliance pose des problèmes de concurrence importants !

Nokia et Microsoft reconnaissent avec beaucoup de maturité avoir perdu la bataille pour la domination du marché des smartphones intelligents, aujourd’hui, largement dominé par l’iPhone d’Apple et la Galaxy S3 de Samsung. Il en est de même pour le marché des applications, avec les systèmes d’exploitation Android (Google) et iOS (Apple) qui prévalent largement auprès des développeurs. C’est pourquoi, l’union fait la force et Nokia et Microsoft ont choisi de s’allier. Mais, cette alliance pose de nombreux problèmes de concurrence.

Ainsi, au lieu de mener une guerre technologique, Microsoft et Nokia ont choisi, à leur tour, de se lancer dans une sévère guerre des brevets. Le but ? Faire grimper les coûts de leurs concurrents. Cette attaque en deux phases comprend l’unification des portefeuilles de brevets des deux sociétés afin d’amplifier la portée de l’attaque, et parallèlement de cacher leurs brevets dans des sociétés fictives, qui n’utilisent pas les brevets pour la production de produits, mais uniquement comme une arme d’attaque pour les concurrents qui deviennent un peu trop présents sur le marché. Dans cette stratégie, Nokia et Microsoft ont fait le choix de s’attaquer à la technologie open source. Toutefois, s’ils justifient cette stratégie en se déclarant les perdants d’un marché, ils ne sont pas les seuls, les millions d’utilisateurs d’Android et d’iOS, les clients futurs, les développeurs d’applications et les fabricants risquent d’y perdre aussi.

En Mars 2011, Nokia et Microsoft ont donc formé ce qu’ils appellent un « partenariat stratégique », après que le créateur de Windows 7 ait dû payer 1 milliard de dollars à Saumsung. Ce nouveau modèle d’affaires pour Nokia et Microsoft a permis d’élargir leur portefeuille de brevets afin de pouvoir par la suite exiger des frais de licence élevés à leurs concurrents et de recueillir un pourcentage plus élevé de royalties sur les ventes. Le problème de cette stratégie ? Nokia et Microsoft veulent paralyser leurs concurrents, même si cela doit porter préjudice aux consommateurs. Ainsi, par l’intermédiaire de ses sociétés, Nokia et Microsoft ont commencé à attaquer Android, HTC et ViewSonic. Les procès devraient d’ailleurs prochainement avoir lieu.

Un assaut frontal sur l’utilisation les logiciels open source, le fondement de la croissance des smartphones. Et pour cause, ce qui dérange Nokia et Microsoft est que le code Android est open source, cela signifie que le code est libre pour quiconque souhaite l’utiliser ou l’améliorer. Google fournit ainsi Android gratuitement afin de réduire les coûts, mais aussi dans le but d’inciter les développeurs à l’innovation.

Il n’est pas totalement surprenant que Microsoft et Nokia soient désespérés au point de s’attaquer de telle sorte à leurs concurrents, et de tenter de tuer l’open source. Nokia et Microsoft ont du mal à s’adapter à leur écosystème, qui connait une croissance rapide par l’intermédiaire de l’innovation collaborative. Ce qui est surprenant, cependant, c’est leur décision de se tourner vers des brevets « fictifs ». Malgré la concurrence féroce que le marché de la téléphonie mobile connait, aucunes autres sociétés n’a eu recours à cette tactique sournoise.

L’alliance de Nokia / Microsoft nuit donc à la concurrence et pourrait avoir pour effet d’imposer une taxe significative sur tous les smartphones des sociétés qui exploitent leurs brevets; et indirectement les consommateurs. Toutefois, Google a décidé de se battre. La semaine dernière, l’entreprise a déposé une plainte auprès de responsables européennes et américaines antitrust demandant une enquête sur Nokia et le comportement anticoncurrentiel de Microsoft. Pour Google les enjeux sont élevés – il a consacré plus d’une décennie et des millions de dollars dans sa technologie open source, et il est attaché à son modèle open source, son moyen d’encourager la collaboration et l’innovation. Les enjeux sont encore plus élevés pour les consommateurs. Si les régulateurs n’arrêtent pas le partenariat stratégique de Microsoft et Nokia, l’impact sera probablement immédiat pour les consommateurs qui vont voir une hausse des prix des smartphones et une baisse de l’innovation concernant les plates-formes mobiles.

Les réactions à chaud

250 caractères maxi

Comment savoir si votre meilleur ami est amoureux de vous !

Publié le 19/05/2015 à 07:30 dans rencontre

Vous avez remarqué un changement de comportement chez votre meilleur ami et vous soupçonnez qu’i...

Ice Bucket Challenge : Didier Deschamps relève le défi et prend une bonne douche glacée !

Publié le 24/08/2014 à 16:48 dans People

Didier Deschamps s'est lui aussi jeté à l'eau ... ou presque ! Pour relever le Ice Bucket Challeng...